4 juil. 2017

L'homme de demain sera une femme



Des ours hermaphrodites, des poissons et des batraciens féminisés, des mouettes mâles qui couvent, Conchita Wurst... 

Les hommes sont-ils en train de devenir des femmes ? 

Sur terre et dans la mer, le mâle se porte mal, et la virilité devient une valeur en berne. A l'agonie des derniers des macho-men, au mâle succèderait le mâle-être, ou chaînon rampant, au plus grand désespoir des femmes...




Connaissez-vous l'histoire de la grenouille à grande bouche ? Non ? Peu importe car ce n'est pas le sujet de cet article. Bon, puisque vous insistez... Depuis la nuit des temps, la grenouille mâle fait "coa-coa" quand elle veut. Mais depuis peu, cette même grenouille mâle émet une sorte de "tic-tac" en pleine période de parade nuptiale pour dire qu'elle ne veut pas. Pire, on retrouve des œufs dans les testicules de Mr. Grenouille. C'est ce qu'on appelle la féminisation. Malheureusement, l'histoire de Mr. Grenouille est loin d'être un cas isolé. 




Des poissons complètement stones, drogués aux antidépresseurs et aux œstrogènes, barbotent tranquillement dans le fleuve Saint-Laurent (Québec). Les mâles ont des œufs qui leur poussent dans les testicules provoquant une diminution de leur fonction reproductrice. La féminisation des poissons mâles est essentiellement provoquée par les œstrogènes synthétiques qui résistent aux filtres et aux bactéries d’épuration. Ces perturbations endocriniennes proviennent, entre autres, des femmes sous pilules contraceptives qui rejettent par leur urine des quantités d’hormones monumentales dans les eaux usées.

Ce charmant cocktail aurait des répercussions sur l'Homme. En effet, des expérimentations en laboratoire menés sur des rats nourris avec l'eau potable bue par les Québécois ont montré une baisse de la production de spermatozoïdes de 40%. Est-ce la raisons pour laquelle les codes traditionnels de séduction sont renversés au Québec ? Ce sont les femmes qui font les premiers pas, alors que les hommes restent complètement passifs... bon ok je m'égare. Quoi qu'il en soit, parmi ces molécules chimiques lâchées dans la nature ils s’en trouvent qui provoquent la dévirilisation du monde animal
Et le changement climatique dans tout ça ? Parce que bon, si l'on veut être publié dans de grandes revues scientifiques il faut que ça apparaisse! Eh bien Jamie, avec le réchauffement climatique, certaines populations de reptiles se féminisent naturellement! Ce phénomène s'explique du fait que le sexe n'est pas déterminé génétiquement mais dépend de la température du sable lors de l'incubation des œufs. 

Par exemple, chez les tortues marines, une incubation en dessous de 29°C donne naissance à des mâles, tandis qu'au-dessus se seront des femelles (Figure 2). Voilà qui pourrait faire craindre pour la survie de certaines espèces de tortues car les températures devraient inexorablement s'élever au cours des décennies à venir. Bien qu'un sexe ratio biaisé en faveur des femelles ne causera pas une extinction immédiate, une augmentation trop importante de la température pourrait considérablement réduire la fitness de ces populations sur le long terme.

 

En bref! Si vous êtes un homme et que vous souhaitez boire avec la jolie blonde accoudée au bar, commandez de préférence une bière plutôt qu'une margarita car les glaçons pourraient provenir de l'eau contaminée du robinet, et ça serait vraiment dommage de perdre sa virilité ;).

 

 

Quelques refs pour la forme:
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-poissons-se-feminisent_13553
http://news.nationalgeographic.com/2016/02/160203-feminized-fish-endocrine-disruption-hormones-wildlife-refuges/
http://www.ledevoir.com/non-classe/47572/pollution-mutations-sexuelles-chez-les-poissons-du-saint-laurent
Karen Kidd, (2011) Homone mimics and fish reproduction, workshop
Hayes, T., et al. (2002) A. Feminization of male frogs in the wild. Nature, 419, 895 - 896
Village People (1978), Macho Man, https://www.youtube.com/watch?v=AO43p2Wqc08


Full Cimer à Jij', John, JeremFiki et Ben

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire