18 août 2013

Darwin, la barbe!


Darwin tout le monde le connaît, lui et sa barbe de patriarche. Peu de gens sont capables d'expliquer sans erreur sa théorie de l'évolution, mais son image est fréquemment brandie, au côté de celles d'Einstein, Newton, Curie,... , comme icône positive de l'esprit scientifique, pourfendeur des dogmatismes et des superstitions, porteur de progrès. L'évolution, telle qu'elle est parfois vulgarisée, peut donner l'impression d'être le génial travail d'un seul homme, s'imposant à tous dès lors qu'expliqué par ce prophète et à présent figé dans le marbre blanc pour les siècles des siècles.
Moïse et Darwin, un air de famille non?


Chères/chers biologistes de l'évolution (si si, je me suis laissé dire que certains nous lise, mais quel hasard!), ne vous est-il pas arrivé, tandis que vous tentiez péniblement d'expliquer votre travail à un non biologiste, de voir cette personne trahir son niveau de compréhension en vous gratifiant d'un « ah, tu bosses sur la théorie de Darwin ! » ? (à moi oui, mais si non tant pis c'est de la rhétorique)
Il faut dire que les chercheurs ne facilitent pas les choses, on voit au moins l'ombre de sa barbe dans la plupart des ouvrages de vulgarisation, on organise une année Darwin, des chercheurs se qualifient de "darwinian", on nomme des disciplines en son honneur (DarwinianMedicine),...




on a pas lu la même biographie...
Peut-être que beaucoup de chercheurs ont une certaine affection pour cette homme finalement pas très héroïque (comparé au Badass Wallace ou d'autres naturalistes de son temps), pas pressé, qui comprend tout à partir d'observations basiques, qui tient bon face aux attaques,... un (anti-)héros ordinaire.
Sans doute sa peopolisation ne vient-elle pas vraiment des scientifiques mais plus des vulgarisateurs, par exemple des journalistes. Récemment j'ai lu dans le Guardian, un article intitulé « Charles Darwin was wrong about the tree oflife ». Au final, l'article ne dit rien d'autre que le vivant ne peut pas être représenté par un arbre à cause des transferts génétiques horizontaux... on ne peut pas reprocher aux journalistes de chercher des titres accrocheurs et cette fois il n'est même pas mensonger. Outre qu'il serait absurde et anachronique de reprocher à Darwin d'avoir eu un modèle mental d'arbre plus simple que ce que les données actuelles nous permette de concevoir, c'est d'une évolution du concept « d'arbre » qu'il s'agit, concept développé sur 150 ans par des milliers d'esprits brillants. La personnification ne me semble pas nécessaire à l'explication. (à la réflexion le but était peut-être de pousser des anti-fans de l'évolution à lire l'article)

Je ne cherche pas à dire que tous ces honneurs ne soient pas mérités, Darwin avait de doute évidence une compréhension des phénomènes naturels étonnamment profonde pour son époque. Oui mais voilà, Darwin, c'était il y a 150 ans, ses idées ne sont pas apparues ex-nihilo, à l'époque déjà il n'était pas seul à les défendre et entre temps l'évolution est devenue une des disciplines scientifiques les plus prolifiques, dynamiques, explicative, portée par des centaines de milliers de chercheurs. Darwin était brillant et novateur, mais son œuvre ne représente qu'une infime fraction de ce qu'est aujourd'hui l'évolution. Darwin ce n'est pas l'évolution, pas plus que Newton n'est la mécanique, Socrate la philosophie, Pythagore les mathématiques, Jarry la pataphysique, Elros les Númenoriens,...
Que signifie le qualificatif de « darwiniste » accolé aujourd'hui par journalistes ou créationnistes aux chercheurs travaillant sur l'évolution (auto-accolé aussi)? S'il s'agit d'être sur la même ligne scientifique que Darwin au milieu du 19ème siècle, personne ne l'est plus. S'il s'agit de reconnaître l'existence de l'évolution, alors 100%-epsilon des biologistes le sont, 95% des scientifiques toutes disciplines confondues, et par exemple 80% Français.(source toute discutable) Le terme me semble assez vide de sens à part pour parler d'histoire des sciences. De plus, en allant chercher peut-être un peu trop loin, « Darwiniste », et dans une moindre mesure « évolutionniste », sonnent comme les noms de disciples d'un maître ou partisans d'un courant politique. Pris en ce sens ils sont en opposition à "créationniste", comme si les deux choses étaient à mettre sur le même plan, comme deux camps ayant simplement des opinions différentes sur un sujet.

Et alors? Et bien en résumé, je pense, et ça n'engage que moi, que l'évolution, gagnerait à réduire la valeur accordée à cette figure. Ce pour deux raisons non indépendantes :
  • La théorie de l'évolution de Darwin, ce n'est pas l'évolution d'aujourd'hui. Certaines choses qu'il a écrites ont été invalidées, l'ensemble de son travail a été précisé, généralisé, mis en équations, mais surtout le champ a été considérablement élargi. Vulgariser l'évolution à partir de Darwin, c'est risquer d'être réducteur, ennuyeux, voire incorrect. C'est aussi donner l'illusion d'une science à la fois figée et inaccessible, incarnée en un seul génie.
  • La science ne se base pas sur des patriarches, elle n'est pas figée, elle se veut anti-dogmatique (enfin, notre épistémologue-lolcat aurait sans doute des nuances à apporter). Les partisans de courants créationnistes perçoivent Darwin précisément comme cet anti-patriarche, dont les affabulations ont conduit les peuples du 20ème siècle dans l'erreur ( l'athéisme, le terrorisme, la guerre, l'immoralité, le communisme, le fascisme,... un exemple parmi beaucoup trop d'autres:  http://evolutioninternational.net/index.php ). Or on peut faire de l'évolution et n'avoir jamais lu un seul livre de Darwin, travailler sur un sujet dont il n'avait pas les moyens d'envisager l'existence. L'accent mis sur Darwin me semble faciliter l'émergence de l'opinion que l'évolution n'est qu'une hypothèse, idée d'un seul homme, à considérer sur le même plan que l'hypothèse d'une création ou qu'une opinion politique. Dans cette optique, si l'idée est largement répandu aujourd'hui ce pourrait n'être que suite à une sorte d'emballement médiatique indépendant de sa véracité.

Parlons dont des autres célébrités de l'évolution, Fisher, Mayr (même si perso c'est pas ma tasse de thé), Hamilton, Wallace, VanValen, Trivers, … Mais surtout, parlons de nos sujets, portés par aujourd'hui par des dizaines de milliers d'illustres inconnus passionnés (combien ? aucune idée, en guise de repère, d'après Wikipédia, en 1991 il y avait 480000 scientifiques en sciences de la vie et de la terre aux USA). Expliquons ce qui n'est finalement pas si compliqué mais qui change fondamentalement notre façon de voir le vivant et notre place en son sein.

PS: Bon après tout ça j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de texte pour vraiment pas grand chose, comme diraient certains, c'est un peu du touchage de nouille. J'assume et j'avoue qu'on a d'autres lol-cats à fouetter aussi hein?

Mise à jour du 15/09/2013 PPS mesquin: Est-ce que c'est pas beau quand même de voir ça lors d'une soirée de vulgarisation scientifique... ("For the love of science" en marge de la conférence EMPSEB19)
(un grand merci à Julien Amouret pour le cliché)
l'icône, la barbe, la prophétie, la communication grand public. Je vais finir par croire aux conneries que je raconte! 
Le fait que ce soit des Anglais n'aide sans doute pas vu que Darwin est aussi un symbole national, mais, en plus de cette soirée grand public, Dada nous a été sorti à toutes les sauces par les plenary speakers pendant une semaine. Sans compter que l'on voyait sa tronche à chaque fois que l'on payait une tournée de ales (avec un billet de 10 pounds). 
Si ce n'est pas clair pour tout le monde, je rererépète que je n'ai rien contre Charlie, bien au contraire, et que je ne critique en rien son héritage scientifique.

5 commentaires:

  1. woop woop j'adhère.
    le constant retour aux écrits de darwin pour crier "ouiiiii il l'avait prédiiiit" dans à peu près n'importe quel domaine de la biologie est aussi courant (et naze) que le recours aux citations de philosophes grecs ou les "de tout temps les hommes" dans les dissertations de philo.

    quelque part, je pense qu'une règle de de base c'est qu'on peut suspecter l'existence d'un culte de la personnalité quand on connait les détails de la vie matrimoniale du personnage (ex : darwin était avec sa cousine, big tiiiime)

    si l'histoire était à réécrire... il aurait fallu diviniser Wallace, ça aurait propulsé la biologie comme une science de couillus dès le départ.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Tim !
    J'adhère même s'il me semble que pour faire passer les idées au grand public, avoir une égérie aide vraiment. Il est dommage qu'on limite l'évolution à Darwin car l'histoire de cette discipline et magistrale car remplie de connerie sans nom. Cela dit, toutes ces petites (énormes) fautes d’interprétations ont permis d'avancer et de préparer le monde à l'arriver de .... Darwin ;)

    RépondreSupprimer
  3. Hello all!
    Oui, très bon article Tim!

    Il est important de rappeler que la biologie évolutive de maintenant n'a plus grand chose à voir avec la pensée de Darwin (notamment sur l'hérédité par exemple).

    Cependant, rappelons quand même, que certes Darwin n'était pas le seul à parler d'évolution des espèces, mais c'était par contre le premier (avant Wallace) à avoir mis en évidence le mécanisme (la fameuse sélection naturelle).
    Deuxièmement, il est le seul à s'être autant avancé sur l'évolution passé de l'Homme dans la "filiation de l'homme". Ce livre est - pour moi - nettement plus avant-gardiste que l'origine des espèce. On y trouve même les prémisses de l'histoire de la naissance de la civilisation par le processus de sélection naturelle (chose qui commence à peine à être étudié depuis quelque dizaines d'années grâce aux théories d'Hamilton).

    RépondreSupprimer
  4. Super le pps mon Tim ! cette semaine anglaise était plus qu'instructive en ta compagnie!
    Un point que j'aimerai soulever est l'utilisation de ce cliché (la dernière photo de ton article). Utilisé Darwin comme icone permet de centrer directement le débat. Si sur affiche je mets la tête de Darwin, sur une diapo de cours, sur une pancarte dans un zoo ou bien sur un encart dans un musée, les gens seront immédiatement avant même lecture du titre que le propos relèvera de l'évolution. La fameuse photo d'Einstein (qui ne reflète pas du tout le personnage d'ailleurs..) à connu le même destin. Alors oui c'est au détriment d'autre personne qui mériterait peut-être leur portrait en noir et blanc, mais c'est une image fédératrice bien utile quand même. Enfin faire dire à Darwin je le savait c'est lui prêter un coté mystique ..... Ironie du sort il a lutter toute sa vie contre le mysticisme...

    RépondreSupprimer
  5. J'adhère complètement... Biologiste puis biochimiste de formation, je ne vais pas te répéter mais non, Darwin n'est pas le seul à l'origine de la théorie de l'évolution, il y en a d'autres et il y en a encore plus qui bossent encore dessus

    RépondreSupprimer